Nos productions Jeune public

En cours de création

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Divas!

Une vieille loge de théâtre. Tout est recouvert de draps blancs. Entre un majordome, nerveux, un plateau à la main. Sur ce plateau, une invitation destinée à ses maîtresses. Il retire les draps et découvre les deux chipies qui se regardent comme chien de faïence.

Lecture de l’invitation: un grand récital se tiendra bientôt… Les deux divas se préparent. Chacune se prépare, se maquille, se réchauffe… tout en critiquant l’art de l’autre. Moqueries, vacheries. Chacune établit le programme qu’elle aimerait faire avec démonstration l’appui devant le sourire figé et dubitatif de sa partenaire. Le majordome devient, entre leur main, un pauvre jouet sans défense qui reçoit les coups…

Coup de théâtre: une nouvelle missive annonce, budget oblige, qu’une seule artiste pourra chanter. Laquelle des deux sera l’heureuse élue? L’une demande à l’autre de l’aider à l’habiller. L’autre choisit alors le vêtement le plus petit pour rendre ridicule la première. L’une demande à l’autre de l’aider à la coiffer. L’autre lui arrache alors la perruque et la remplace par un vulgaire chapeau. La guerre est déclarée.

 Devant la situation, elles en viennent à un compromis: le majordome devra trancher laquelle des deux fera le spectacle. C’est l’heure d’une manipulation éhontée. Guerre totale, au détriment du majordome.

 Au moment crucial du choix, une nouvelle missive parvient pour annoncer que le récital se tiendra dans des conditions douteuses.

Les deux divas se regardent… et plus aucune ne veut y aller. L’une feint l’extinction de voix. L’autre fait l’angoisse. L’une feint le mal des transports. L’autre feint la mort.

Enfin, une autre lettre parvient: le récital est annulé pour une raison quelconque. Gêne et malaise. Réconciliation.

Le majordome recouvre les femmes et les objets des grands draps blancs.

Cette production entièrement régionale met en scène 3 personnages soit 3 chanteurs comédiens et une pianiste dont on y retrouve des extraits d’opéras.

Textes et mise en scène: Dario Larouche
Conseillère au répertoire: Dyane Doré

Distribution:

Madame (diva): Nathalya Thibault
Mademoiselle (diva): Aude Gauthier-Martel
Philibertus (majordome): Patrick Simard
Accompagnatrice: Céline Perreault

Clientèle visée : les élèves du primaire et du secondaire
Durée : 55 minutes

Représentations à venir

Devis technique disponible sur demande

Note: Un guide pédagogique d’accompagnement est disponible sur demande, un animateur peut rencontrer les élèves dans leurs classes quelques jours avant la présentation et, à la fin du spectacle, les comédiens se rendront disponibles pour échanger avec les élèves si ces derniers le désirent.

Pour toute information supplémentaire, contactez-nous.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width= » » parallax= » » parallax_image= » »][vc_column width= »1/1″][vc_single_image image= »1977″ alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= »yes » img_link_target= »_self » img_size= »800×390″][vc_column_text]

Offenbach fait du chantage

À trois jours de la grande première de l’Opéra bouffe Orphée aux Enfers, à Paris, suite à un accident d’un de ses interprètes, le producteur et compositeur de la pièce, Jacques Offenbach, se fait imposer un chanteur peu connu et médiocre, monsieur Désiré. Ce dernier, un ancien choriste, veut à tout prix se venger d’Offenbach, sous prétexte qu’il a brisé la carrière d’un de ses camarades. Le spectacle commence alors que monsieur Offenbach, encore sous l’impulsion de l’affront qu’on lui a fait, attend impatiemment avec sa pianiste, madame Albertine, l’arrivée des interprètes pour la répétition.

Cette pièce de théâtre chantée a comme objectif de faire connaître aux élèves la façon dont Offenbach, important compositeur du 19e siècle, amusait le public parisien en faisant éclater en musique et en chansons, des scènes incongrues et bizarres. Véritable initiation à l’art lyrique, aux différents types de voix et à la scène, ce spectacle s’avère une bonne façon de démystifier la musique classique.

Cette production entièrement régionale met en scène 6 ersonnages soit 5 chanteurs comédiens et une pianiste et une violoniste qui évoluent à travers cinq saynètes dans lesquelles on retrouve des extraits de quatre grandes œuvres soit : Orphée aux Enfers, La Périchole, La Belle Hélène et les Bavards.

Auteur: Roger Girard (révision des textes par Dario Larouche)

Mise en scène 2014: Dario Larouche
Décors: Carol Émond

Distribution:
Patrick Simard (Offenbach)
Roger Girard (Monsieur Désiré)
Richard-Nicolas Villeneuve (Monsieur Sourire)
Nathalya Thibault (Madame Tautin)
Carolyne Tremblay (Madame Coppélia)

Accompagnatrice: Céline Perreault (Madame Albertine)

Clientèle visée : les élèves du primaire et du secondaire
Durée : 55 minutes

Représentations à venir

Devis technique disponible sur demande

Note: Un guide pédagogique d’accompagnement est disponible sur demande, un animateur peut rencontrer les élèves dans leurs classes quelques jours avant la présentation et, à la fin du spectacle, les comédiens se rendront disponibles pour échanger avec les élèves si ces derniers le désirent.

Pour toute information supplémentaire, contactez-nous.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width= » » parallax= » » parallax_image= » »][vc_column width= »1/1″][vc_gallery type= »image_grid » interval= »3″ images= »1940,1944,1942″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » img_size= »250″][/vc_column][/vc_row]